Réglementation tortue

Réglementation lézards
21 octobre 2016
Les maladies du serpent
18 novembre 2016

Réglementation tortue

Les réglementations sur la tortue

Posséder une tortue en 2016 n’est pas anodin;  certaines espèces de ces reptiles sont en voie de disparition, ou

o-l-convertimage

dangereuses pour l’environnement. Aussi la législation a mis en place des règles les concernant.

Une espèce protégée mais aussi parfois interdite

Autorisation de détention nécessaire
Il existe en effet depuis 2004 une règlementation en France qui exige à tout propriétaire de tortue de pouvoir justifier de l’origine légale et de la race de la tortue grâce au justificatif fourni lors de son achat.
Les tortues doivent également pouvoir être identifiées et donc posséder une puce électronique.

Espèce protégé

l_800px-tortoise_portrait

La tortue Hermann, la tortue terrestre la plus courante, est devenue une espèce vulnérable et protégée.  Elle est effectivement en voie de disparition suite au commerce illégal dont elle a été victime, à l’usage des pesticides , à la pollution, aux différents autres prédateurs tels que les chiens et aussi à l’urbanisation qui a réduit leur espace vital.
Et aujourd’hui, sans autorisation de détention, il n’est plus autorisé d’élever cette race de tortue.
C’est le cas également pour la tortue de Grèce.

Interdiction de tortue

Une autre variété de tortue, la tortue de Floride est elle formellement interdite en France.
En effet, vorace cette tortue d’eau douce nuit  à l ‘environnement, et ceci d’autant plus qu’elle ne craint personne.
Elle est devenue un prédateur dangereux pour la faune aquatique. Et donc depuis 1997, cette tortue est interdite à l’importation en France.