La reproduction du serpent

Les maladies du lézard
20 octobre 2016
Réglementation serpents
20 octobre 2016

La reproduction du serpent

Dans certaines religions, les serpents sont liés au diable ou vénérés comme un dieu, toutefois, il s’agit avant tout d’un reptile qui a un mode de fécondation assez particulière. Nous allons en quelques lignes expliquer les phases de reproduction des serpents ovipares et ovovivipares.

La naissance des serpents ovipares et ovovivipares

zdq

La reproduction des serpents dépend des espèces. Il est important de savoir que la plupart d’entre eux sont ovipares, c’est-à-dire qu’ils pondent des œufs. Les ovipares choisissent donc un climat chaud et creusent un sol sableux ou construisent une chambre d’incubation sous un rocher par exemple. Très souvent, les végétaux morts ou le bois pourri sont aussi choisi car il est facile de les creuser mais aussi pour l’isolation et l’humidité qu’ils offrent à l’œuf de serpents pour un bon développement ainsi lors de la naissance ils sont indépendants et donc n’ont pas leur mère à leur côté. Chez les ovovivipares, les femelles ne pondent pas d’œuf, le serpenteau grandit dans le corps de la mère pour enfin mettre bas. Cependant, les ovovivipares ne sont pas des mammifères pour autant, car l’embryon n’est pas nourri par un placenta mais par des oviductes et est protégé par une membrane fine. On peut appeler ovovivipares les serpents marins ou certaine race de serpent arboricole.

La parade et la reproduction

La  parade nuptiale diffère selon la race de serpent. En effet, pour la plupart des espèces, le serpent mâle ou femelle n’a pas de partenaire fixe et peut donc avoir plusieurs partenaires pour

1027137367

s’accoupler. Pour d’autres la femelle s’accouplera avec le même mâle plusieurs fois ou encore les mâles vont se battre pour s’accoupler avec les femelles comme chez les vipères par exemple. Pour cela les rivaux vont se redresser le haut du corps, s’entrelacer et essayer de mettre l’autre à terre. Lors de l’accouplement de serpents, le mâle (souvent plus petit que la femelle) va se mettre à côté de la femelle, puis ramper sur son dos en s’agitant et si la femelle est réceptive, elle peut convulser avant de relever la queue. La copulation peut durer quelques minutes et même plusieurs heures.

Les risques et les soins

Lors de la naissance des ovipares, le serpenteau casse sa coquille avec une dent d’éclosion provisoire, il peut rester bloqué dans sa coquille ou refuse de se nourrir, il faudra donc l’inciter à manger ou le gaver. En ce qui concerne la mère il faudra lui donner plus d’eau que d’habitude pour qu’elle se réhydrate et un repas moins copieux le temps qu’elle se réadapte.