La mue chez la tortue

Comment choisir l’espèce de son premier serpent
7 mars 2017
Comment différencier une couleuvre d’une vipère
21 mars 2017

La mue chez la tortue

La tortue fait partie des Chéloniens, une sous-espèce des sauriens. et comme tous les sauriens elle mue pour grandir et pour renouveler ça peau.

Qu’est-ce que la mue ?

Comme tout bon reptile qui se respecte, la tortue mue, au même titre que le lézard ou le serpent, car sa peau ne grandit pas avec elle. La peau du saurien, (ou tégument), protège l’animal des agressions extérieures, des abrasions, des UV et permet la synthétisation de la vitamine D. La mue, ou exuviation, est une partie importante du processus de régénération de ce tégument.

Comment se passe la mue ?

La jeune tortue mue une fois par mois, mais ce cycle passe à deux fois par an dès qu’elle atteint l’âge adulte. L’épiderme des reptiles est formé de trois couches de kératine, une protéine très résistante. La couche la plus profonde est élastique. C’est ce qui permet les mouvements. Avant la mue, des couches internes sont synthétisées sous les anciennes qui, alors, se détachent. A ce moment-là, sont secrétées des enzymes qui vont aider à la séparation de la peau morte de la nouvelle. La partie externe est alors décollée du corps et tombe. Chez la tortue, la mue se fait par « empilement », ou par couches et n’est présente que sur la tête, les pattes et la queue. Elle ne change pas de peau complètement comme un serpent ou un lezard, elle perd sa peau par petits lambeaux, et de façon irrégulière : on dirait qu’elle « s’effrite, et elle doit se débarrasser des morceaux de peau qui l’embarrassent.

Éviter les problèmes de mue.

Pendant le temps de la mue, la tortue doit se nourrir de façon équilibrée, et être dans un endroit dont l’hygromètrie est assez importante : entre 30 et 50 %. Dans la nature, l’animal s’immerge, afin de faciliter le décollement du tégument.