Les tortues d’Hermann ou Testudo hermanni

La tortue grecque (testudo gracea)
4 mai 2017
La tortue de mer et les sacs plastique
9 mai 2017

Les tortues d’Hermann ou Testudo hermanni

La tortue d’Hermann ou Testudo hermanni est une tortue de la famille des Testudinidae, généralement appelés Tortues de Maures en France. Cette espèce est une des plus menacées dans le monde, bien qu’elle soit la plus répandue des tortues terrestres.

L’histoire de la tortue d’hermann

C’est en 1789 que le scientifique Johann Friedrich Gmelin donna son nom à cette tortue en le dédiant à Jean Hermann, un zoologiste strasbourgeois qui possédait un spécimen dans son cabinet. Il existe trois sous-espèces de Tortue d’Hermann :
– la Testudo hermanni hermannique l’on retrouve en France, en Espagne et en Italie.
– la Testudo hermanni boettgeri habite en Roumanie, en Serbie, en Bulgarie ou en Turquie
– la Testudo hermanni hercegovinensis vit surtout en Bosnie,   Croatie et en Monténégro

Caractéristique de la tortue d’Hermann

Cette espèce de tortue mesure en moyenne 20 à 35 cm et pèse entre 3 à 4 kg à l’âge adulte. La femelle est plus grande que le mâle. Son espérance de vie est de 40 ans environ lorsqu’elle vit dans la nature, mais peut atteindre jusqu’à 60 ans lorsqu’elle est domestiquée. La tortue d’Hermann possède une carapace ovale et une couleur jaune-orangé avec des motifs noirs. Souvent confondue avec la tortue grecque, elle se distingue de celle-ci par la présence d’écaille supracaudale divisée à la queue et un tubercule corné au bout de la queue. La tortue grecque est également plus grosse, car elle peut atteindre jusqu’à 7 kg. La tortue d’Hermann possède une carapace ovale et une couleur jaune-orangé avec des motifs noirs. Souvent confondue avec la tortue grecque, elle se distingue de celle-ci par la présence d’écaille supracaudale divisée à la queue et un tubercule corné au bout de la queue. La tortue grecque est également plus grosse, car elle peut atteindre jusqu’à 7 kg.

Son régime alimentaire

La tortue d’Hermann est un reptile herbivore, mais elle mange également certains insectes qui lui procurent des vitamines. Elle doit être variée et surtout bien nettoyer pour lui apporter une excellente santé. Pour un animal en captivité, il est donc conseillé de lui donner environ 5 différents types de végétaux par semaines. Elle se nourrit donc de pissenlit, de trèfle ou de luzerne et de capucine. Les fruits de saison sont également conseillés, mais à petite quantité. Un repas quotidien est suffisant pour la tortue d’Hermann, de préférence le matin.

Reproduction

La tortue d’Hermann atteint sa maturité sexuelle à l’âge de 10 à 12 ans. Après être sortie de l’hibernation, au mois d’avril, mai et septembre, le mâle manifeste sa libido à la femelle. Si celle-ci n’est pas disposée à s’accoupler avec lui, le mâle se mettra à lui mordre les pattes ou la tête et peut frapper violemment sa carapace. Lorsque le mâle parvient à immobiliser la femelle, il monte derrière elle. Cet accouplement est souvent brutal, mais ne dure pas très longtemps. L’incubation des œufs dure plus de 2 à 3 mois et une femelle tortue Hermann peut pondre 2 à 6 œufs à chaque ponte.

Domestication

Pour élever une tortue, le propriétaire doit justifier  son origine (certificat, animal non prélevé dans la nature…). Il faut que l »individu soit né en captivité et il devra obtenir un Certificat Intra-Communautaire pour prouver que ce n’est pas une tortue sauvage. Pour posséder une tortue d’Hermann, vous devez obligatoirement avoir un certificat de capacité. Puis, dotez-vous d’un terrarium adapté à la taille de l’animal. Quant au matériel pour reptiles, vous aurez besoin de lampe chauffante réglable, d’un abreuvoir pour se nettoyé. Le substrat est constitué de terre.